Yubo, SFAM, BeTomorrow : à quoi ressemblent les entreprises où il fait bon vivre ?

Yubo, SFAM, BeTomorrow - à quoi ressemblent les entreprises où il fait bon vivre ?

D’après le HappyIndexAtWork 2020, les salariés peuvent se dire satisfaits des avantages offerts par l’entreprise comme des relations avec leur hiérarchie. Qu’ont-ils souhaité mettre en avant exactement, alors que le « bonheur en entreprise » prend une place de plus en plus importante en France ?

Chez Yubo, le réseau social destiné à des rencontres amicales, c’est bien simple : 100 % des salariés interrogés ont « l’impression de progresser et d’apprendre », tandis que 92 % d’entre eux comprennent comment ils peuvent évoluer au sein de l’entreprise, et, là encore, 100 % de ces derniers ont l’impression que leurs « forces » et « compétences » sont « bien utilisées ». Ce n’est pas tout, puisque 97 % des sondés prennent du « plaisir » à aller travailler quotidiennement, et 92 % perçoivent l’impact de leur travail sur la réussite de l’entreprise — une donnée fondamentale pour trouver du sens au travail. Concernant le salaire, chez Yubo, ils sont 92 % à considérer que leur rémunération est en adéquation avec le poste occupé, et 85 % à se dire « satisfait(e) » des avantages offerts par l’entreprise (bonus, primes, intéressement, etc.).

Du côté de SFAM, la Société française d’assurance multirisques, les 2118 salariés interrogés ont également souhaité mettre en avant la « fierté » de travailler pour cette structure (84 %), 91 % d’entre eux pouvant la recommander à une personne de leur entourage afin de venir y travailler. Comme chez Yubo, les avantages proposés par la direction (participation, mutuelle, congés, etc.) sont très appréciés (97 %) et 90 % des salariés estiment que leur rémunération correspond à leurs fonctions. L’environnement de travail, chez SFAM, est par ailleurs « stimulant », 86 % des sondés sentant qu’on leur fait confiance et 85 % d’entre eux considérant que « la façon de travailler est innovante », entre la collaboration, la flexibilité et les équipements.

Enfin, chez BeTomorrow, spécialisée dans le conseil en ingénierie/technologies, les 103 salariés à avoir donné leur avis ont particulièrement mis en avant la « confiance dans la direction » (97 %), tandis que la quasi-totalité d’entre eux (99 %) ont souligné qu’ils se sentaient en confiance au sein de leur boîte, dont l’environnement de travail, là aussi, est « stimulant ». 97 % des sondés éprouvent ainsi du plaisir à faire leur travail, et disent apprécier « la qualité des relations humaines » (accessibilité, sincérité, collaboration, etc.) au sein de leur entreprise. Plus de 9 personnes sur 10 trouvent du « sens » à ce qu’elles font (92 %), ont « l’impression de progresser et d’apprendre » (93 %) et se sentent reconnues et encouragées dans leurs efforts (91 %).

L’an dernier, le cabinet de recrutement international Robert Half révélait dans son rapport intitulé « Le bonheur au travail, tout le monde y gagne », que les salariés étaient globalement heureux au sein de leurs structures professionnelles (63,8 %), même s’il restait des points à améliorer. Parmi les aspects mis en lumière par les salariés, l’on retrouvait ainsi ce que l’index HappyAtWork a plus ou moins souligné : ces derniers désirent être traités « équitablement et avec respect » (50,5 %), ils recherchent de l’« accomplissement » dans leur métier (49,2 %) et souhaitent être fier de leur entreprise (48,6 %). Et si 91 % des personnes interrogées par le cabinet de recrutement estimaient que le bonheur au travail était une donnée importante, 57 % d’entre eux considéraient que celle-ci relevait de la responsabilité de tous.

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.