Téléthon 2017, toujours la même énergie

30 heures d’initiatives sur tout le territoire, 30 heures d’antenne sans interruption sur France 2 et France 3. La nouvelle édition du Téléthon s’est soldée par un nouveau succès populaire. 

L’Association française contre les myopathies (AFM) a été créée en 1958 par des parents d’enfants souffrants de maladies rares et incurables pour informer, sensibiliser et lutter contre l’inaction de l’époque. 29 ans plus tard, en 1987 elle organise le premier Téléthon afin de récolter 50 millions de francs pour ouvrir une consultation pluridisciplinaire à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris. Le résultat dépasse de loin toutes leurs espérances. Ce sont 181 millions de francs qui sont donnés (27,6 millions d’euros). Depuis quatre laboratoires ont été créées (le Généthon ainsi que l’Atlantic Gene Therapies pour la thérapie génique, l’Institut de myologie pour la recherche sur le muscle, I-Stem pour les cellules-souches). Depuis 30 ans, l’association a investi un milliard d’euros dans la recherche et 700 millions d’euros ont été donnés comme aide aux familles d’enfants malades. Cette année, trois exploits ont marqué les esprits : un premier essai de thérapie chez des enfants souffrants de myopathie myotubulaire, la création d’un patch traitant la rétinite pigmentaire et des succès autour d’un gène permettant de restaurer la force des muscles chez des chiens malades de myopathie de Duchenne.

Cette édition a de nouveau été marquée par de nombreux records de toutes catégories. Dans le Doubs, Antoine Boileau aidé d’une vingtaine de volontaires a réalisé un train de pain d’épices de 290 mètres de long (le précédent record était de 206 mètres). Dans le Tarn, les pompiers de Castres se relayant, ont grimpé 3627 étages (avec 20 kilos d’équipements sur le dos) en 12 heures. A Paris, Nathan Paulin (23 ans) a marché sur une sangle de 2,5 cm de la Tour Eiffel au Trocadéro (30 minutes de sueurs froides) établissant un nouveau record pour ce périlleux exercice en milieu urbaine. Le jeune homme a ensuite commenté son exploit : “Pas mal de stress et énormément de bonheur, surtout à la fin. C’était irréel, c’était magnifique. Je suis super content que ça se fasse. Je suis heureux de faire ça pour le Téléthon”. La liste des records et des initiatives du Téléthon ne s’arrête pas là, en Corrèze on a tricoté une écharpe de 79 km de long, à Aubagne on a aligné 13 000 desserts traditionnels, en Haute-Vienne la plus grande mêlée du monde a réuni 2000 personnes, …

  

Cette année 75 millions d’euros de promesse de dons étaient annoncé à la clôture de l’émission dans la nuit de samedi à dimanche. 5 millions de moins qu’en 2016 à la même heure. Cependant, le compteur pourrait bien grimper puisque les dons peuvent être effectués jusqu’au 15 décembre. Il est encore tout à fait possible de dépasser les 92 millions de l’an passé !

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.