Frigos solidaires : un grand pas pour la société

En France, encore deux tiers des personnes en situation précaire dépensent moins de 3,5 euros par jour pour se nourrir. 50% d’entre eux n’ont pas mangé pendant au moins un jour au cours du mois dernier. Les plus démunis peuvent bénéficier de la générosité de certains passants, qui n’hésitent pas à leur acheter quelques vivres. Malheureusement, cela est loin d’être suffisant. C’est alors qu’interviennent les frigos solidaires, déjà développés à Londres. Grâce à eux, chacun peut bénéficier d’un peu de nourriture

La faim en France

Même si la situation n’est pas aussi critique que dans les pays d’Afrique, beaucoup de personnes ne mangent pas encore à leur faim en France. Pour les plus précaires, les journées sans repas sont habituelles : plus de 50% des adultes et 20% des enfants n’ont pas mangé pendant au moins une journée entière au cours du dernier mois. Ces carences ont un effet direct sur leur santé. Afin d’y remédier, plusieurs pays comme Londres ou Berlin ont lancé ce que l’on appelle des frigos solidaires. En quoi cela consiste-t-il ?

Frigos solidaires : une initiative louable

Ces frigos pas comme les autres sont des frigos que chacun peut remplir et où chacun peut venir se servir, de quoi éviter le gaspillage alimentaire. En France, 9 millions de tonnes de déchets alimentaires sont recensées, si l’on additionne la distribution, la restauration et les foyers. Ces frigos solidaires permettent aux plus démunis de manger. Alors que, nous l’avons précisé, plusieurs frigos solidaires existent dans d’autres pays, en France, il n’en n’est rien.

En janvier 2018, c’est Dounia Mebtoul, jeune restauratrice propriétaire avec sa mère de La cantine, située dans le 18éme arrondissement de Paris, qui a ouvert le premier frigo solidaire. “L’idée, c’est de se baser sur le modèle berlinois et de mettre un frigo en libre-service chez un commerçant mais en extérieur, à la portée de tous et où chacun peut déposer ou prendre de la nourriture gratuitement et quand il le souhaite“, explique-t-elle. Elle s’engage aujourd’hui pour que son frigo soit le premier d’une longue série dans toute les villes de France. Grâce à l’aide de Baptiste Lorber et Natoo, deux Youtubeurs très influents, cet objectif est en train de se réaliser.

Comment les utiliser ?

Chacun est libre de rapporter ce qu’il veut partager. Attention tout de même à assurer une conservation correcte des produits. Lorsque l’on dépose un produit, il faut impérativement inscrire son nom et son prénom, ainsi que la date du dépôt de produit. Lors du dépôt, il faut le positionner de manière à ce qu’il ne se renverse pas. Voici quelques exemples de ce qui peut y être déposé.

  • Végétaux : fruits, légumes
  • Produits secs : biscuits, épicerie, pâtes…
  • Produits avec et sans date limite de consommation (DLC)

A contrario, des produits tels que la viande, le poisson et des plats préparés à la maison ne peuvent pas être déposés.

 

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.