Coronavirus : où en est le monde face à l’épidémie ?

Coronavirus Monde épidémie

L’épidémie de coronavirus continue son inéluctable progression à travers le monde. Si aucun pays n’a été en mesure d’empêcher l’arrivée du virus sur son territoire, tous ne gèrent pas cette crise sanitaire de la même manière…

France : l’épidémie de coronavirus progresse toujours

Comme les estimations l’avaient annoncé, le pic de l’épidémie de coronavirus dans le pays  n’est toujours pas atteint, malgré la mise en place des mesures de confinement trois semaines plus tôt. En ce début de mois d’avril, la France a dénombré un peu plus de 500 morts liés au virus en moins de 24 heures. Le nombre de places maximum en réanimation a été atteint dans certaines régions et les hôpitaux sont obligés d’acheminer les malades dans d’autres régions qui sont, pour l’instant, moins touchées par l’épidémie.

Dans les Ephad, la situation est de plus en plus critique. Même après avoir interdit les visites dans de nombreux établissement, le nombre de décès continue d’augmenter.

Dans les départements d’outre-mer, comme en Martinique et en Guadeloupe, qui ne sont pas épargnés par l’épidémie, un couvre-feu a été instauré entre 20 heures et 5 heures du matin.

L’OMS ne peut que constater les dégâts dans le monde

Dans un communiqué, l’OMS déplorait la progression du coronavirus, qui se propageait à une vitesse “quasi exponentielle“, évoquant les 50 000 vies humaines emportées par cette maladie. Au total, l’épidémie aurait franchi la barre du million de personnes infectées à travers le monde. L’Europe représenterait à elle seule plus de 50% des cas de contamination. Cependant, le pays le plus touché reste les États-Unis, qui dénombrent déjà plus de 215 000 cas. Il s’agit du pays où la maladie a progressé le plus vite, bien qu’il s’agisse de l’un des derniers touchés.

Chez nos voisins transalpins, le nombre de morts lié au coronavirus a dépassé les 13 000 décès, alors que l’Espagne vient de passer la barre symbolique des 10 000. Cette catastrophe sanitaire fait craindre le pire pour l’économie espagnole. En effet, le pays a enregistré plus de 300 000 nouveaux demandeurs d’emplois depuis le début de la crise. Dans la zone euro, il s’agissait de l’un des pays les plus en difficulté, puisqu’il affichait le taux de chômage le plus élevé, derrière la Grèce, avec 13,8%.

En Chine, où l’épidémie a commencé il y a maintenant plus de trois mois, 600 000 habitants viennent d’être placés en confinement. En effet, la découverte d’un nouveau cas de coronavirus fait craindre au pays une nouvelle vague de contamination. Le pays a également signalé que 35 nouveaux cas venant d’autres pays ont été signalés.

 

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.