Paris, l’application Airbnb bloquera ses usagers au-delà de 120 locations d’un bien par an

De plus en plus de ville limite ou demande au fameux site de location de bien immobilier de limiter son impact sur l’hôtellerie locale et sur le prix de l’immobilier. Airbnb a déclaré bloqué la possibilité de dépasser 120 nuitées de location de son appartement dans le 1er, le 2ème, le 3ème et le 4ème arrondissent de Paris. Cette décision fait suite à de nombreuses plaintes de professionnels du secteur, paniqués en voyant s’écrouler leur chiffre d’affaire.

 

Airbnb modère ses usagers dans Paris

La mairie de Paris a-t-elle remporté une manche aux côtés des acteurs du tourisme ? En soutenant les hôteliers des très chics et très touristiques arrondissements centraux de la capitale, la ville se situe dans la continuité des récentes prises de positions d’autres grandes villes du continent comme Londres ou Amsterdam. Sans rancune l’entreprise déclare dans un communiqué qu’« Airbnb, en tant qu’acteur responsable, a décidé de mettre en place la limite automatique de la durée annuelle de location des logements dans le centre de Paris pour favoriser un tourisme responsable et durable”, dit l’entreprise dans un communiqué. » Emmanuel Marill, directeur France de l’entreprise a aussi déclaré que “nous savons que la limitation automatique du nombre de nuitées est un outil efficace, qui évite les abus et ce, sans aucun coût pour la collectivité”.

 

La mairie de Paris insatisfaite

Cependant, la marie s’est déclarée surprise qu’Airbnb n’applique pas cette réglementation sur l’ensemble de la ville. Ian Brossat, en charge du logement, rappelle que « la loi prévoit que les plateformes sont tenues de retirer les annonces qui ne respectent pas la loi dans tout Paris » et non dans quelques arrondissements. Surpris par les déclarations de l’entreprise, il ajoute qu’« On ne peut pas accepter qu’une plateforme n’applique la loi que dans les quatre premiers arrondissements de Paris, c’est une drôle de conception de la loi ».

A Paris, les utilisateurs du site louent leur bien en moyenne 33 nuits par an selon l’entreprise. Airbnb aurait par ailleurs créé 30 000 emplois en France.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.