Canada : six mois après la légalisation du cannabis

Cannabis

Statistique Canada, l’institut de sondage national du Canada, a interrogé les consommateurs de marijuana six mois après sa légalisation dans le pays. Il en ressort qu’une nouvelle tranche de la population s’est initiée à la drogue douce.

Selon Huffington Post Quebec, 14% des consommateurs de marijuana interrogés lors de cette étude, menée de novembre à décembre 2018, ont répondu avoir fumé pour la première fois dans les 3 mois précédant. Cette période correspond à celle d’une nouvelle législation fédérale, qui autorise la consommation de cannabis.

Un nouveau segment de consommateurs

L’organisme a révélé qu’on retrouve toutes les tranches d’âges dans ces nouveaux consommateurs. Cependant, la consommation a légèrement diminué chez les 24-35 ans, tandis qu’elle augmente chez les plus de 35 ans. Jennifer Lee, partenaire responsable de la gestion du secteur du cannabis pour le cabinet de conseil Deloitte, confie au Huffington Post que ce segment préfère consommer la forme légale de cette drogue douce, et qu’il est plus disposé économiquement à en acheter.

L’associée ajoute également que les résultats de ces recherches ont démontré que les personnes les plus attirées par ce marché sont celles de plus de 55 ans. En effet, ces dernières ont déjà consommé de la marijuana et ont les moyens de payer pour la version légale de cette drogue douce (plus chère que sur le marché noir, et plus “sûre”).

Tester de nouvelles expériences

Cindi Phelps, dirigeante de la boutique Tamarak Cannabis, située à Kimberley en Colombie-Britannique au Canada, explique au journal que ses clients veulent tenter de nouvelles expériences. Selon elle, 15 à 20% de ses clients n’ont jamais consommé cette drogue douce, ou alors une seule fois il y a plusieurs années. Elle avance “qu’aujourd’hui, ils sont à la retraite et aimeraient bien essayer de nouveau“. Maintenant que cette drogue douce n’est plus illégale, les gens n’ont plus peur de se faire arrêter en cas de consommation.

Elle précise également que ceux qui souhaitent s’initier au cannabis demandent régulièrement du CBD (cannabidiol), une substance du cannabis qui n’est pas psychoactive, c’est-à-dire qu’elle n’interagit pas avec les récepteurs cérébraux. Le CBD est utilisé dans le monde thérapeutique pour soulager les douleurs et l’anxiété.

La législation en France

Dans l’hexagone, le produit est toujours classé comme stupéfiant. La consommation de cannabis est strictement interdite, sans distinction avec d’autres drogues. Les risques sont importants : son usage est puni d’un an de prison et de 3.750 euros d’amende.

La législation française ne fait pas la distinction entre son usage thérapeutique et personnel. On peut donc être sanctionné même si la marijuana est consommée pour soulager des douleurs et anxiétés.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.