Augmentation de la consommation d’alcool dans le monde : l’Inde et la Chine en cause

bière

La consommation d’alcool par personne dans le monde augmente. C’est ce que révèle une étude menée par Jakob Manthey et parue dans la revue scientifique britannique The Lancet le 7 mai 2019. Le scientifique fait remarquer que l’amélioration de la situation économique des pays en développement tels que la Chine, l’Inde, ou encore le Vietnam, entraîne une hausse de la consommation d’alcool mondiale. Des chiffres alarmants…

Les pays émergents pèsent dans la balance de la consommation d’alcool

L’analyse menée par Jakob Manthey, chercheur à l’Institut de psychologie clinique et de psychothérapie de Dresde en Allemagne et qui a été publiée sur le journal scientifique britannique The Lancet révèle des chiffres inquiétants. Elle explique notamment qu’entre 1990 et 2017, la consommation mondiale d’alcool a augmenté, passant de 5,9 litres d’alcool pur consommés par personne à 6,5 litres. Cette augmentation serait principalement due à l’amélioration économique de certains pays en développement comme la Chine (aujourd’hui en lice pour devenir une des plus grandes puissances économiques mondiales), l’Inde ou encore le Vietnam.

Plus un pays est riche, plus la consommation d’alcool de ses habitants augmente. L’étude souligne notamment le fait que d’ici 2030, l’Europe ne sera plus la plus grande consommatrice d’alcool dans le monde. La tendance s’inverse, fait remarquer le scientifique à l’origine de l’enquête, qui observe “de fortes réductions dans l’Europe de l’Est et de fortes augmentations dans plusieurs pays à revenu intermédiaire tels que la Chine, l’Inde et le Vietnam”.

Des chiffres alarmants 

L’augmentation de la consommation diffère selon les régions. L’étude précise par exemple  qu’entre “1990 et 2017, la consommation d’alcool par habitant chez les adultes a augmenté de 104% (58–150%) dans la région OMS d’Asie du Sud-Est et de 54% (30–81%) dans la région du Pacifique occidental, mais a diminué de 20% (-15 à -24%) dans la région européenne”. Il faut également prendre en considération que la population mondiale a augmenté depuis 1990, entraînant de ce fait une augmentation de 70% du volume d’alcool consommé.

Les résultats de l’étude démontrent non seulement que la consommation d’alcool augmentera, mais que la fréquence de la consommation aussi. La population mondiale consommera donc plus et plus souvent. Selon les chiffres, d’ici 2030, la moitié des adultes boiront de l’alcool et un quart d’entre eux en consommera au moins une fois par mois. Des révélations qui déplorent une mise à mal des préventions et des luttes contre l’alcoolisme. “Le monde n’est pas sur la bonne voie pour atteindre les objectifs mondiaux de réduction de la consommation nocive d’alcool” est-il écrit sur le rapport. Les chercheurs à l’origine de l’étude préconisent notamment des contre-mesures agressives telles que des taxes plus élevées et l’interdiction des publicités sur les boissons alcoolisées.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.