60 millions de consommateurs met en garde contre les produits ménagers

Le magazine 60 millions de consommateurs a publié une étude réalisée sur une centaine de produits ménagers. Parue dans son mensuel le mardi 27 août, cette étude met en garde contre l’utilisation de la majorité des produits d’entretien, toxiques pour l’homme et pour l’environnement. Pour évaluer leur toxicité, le magazine a mis en place un système de notation basé sur le modèle du Nutri-Score.

Le mensuel 60 millions de consommateurs, dans son nouveau tirage, met en garde ses lecteurs contre l’utilisation des produits ménagers. Le magazine a en effet publié, le 27 août 2019, une étude qui recense plus de 100 produits d’entretien, dont la plupart son dangereux pour l’homme et l’environnement.

Pour aider les consommateurs dans le choix de leur produit, la revue a mis en place un système de notation basé sur le modèle du Nutri-Score. Ainsi, la toxicité des produits est classé de A pour les moins dangereux, à E pour les plus nocifs. Cette notation doit permettre l’identification des substances dangereuses sur les emballages des produits ménagers.

Appelé “Ménag’Score”, l’indice de notation n’est pas “un simple relevé de quelques substances parmi les plus problématiques mais un calcul de risque chimique global tenant compte des menaces de chaque ingrédient pour la santé et l’environnement“, selon le mensuel.

Pour que l’indice soit adopté le plus rapidement possible par les fabricants des produits ménagers, le magazine a lancé une pétition, qui comporte déjà 16.000 signatures.

Parmi les produits à bannir de son quotidien, le magazine précise que la notoriété n’est pas un gage de qualité. Un produit peut être efficace, mais tout de même dangereux pour soi et l’environnement. Ainsi, 60 millions de consommateurs juge inutile les produits désinfectants. Les blocs WC font partie des produits les plus nocifs pour l’environnement. En effet, à chaque chasse d’eau, les résidus chimiques sont rejetés dans la nature.

L’association explique également que “le Ménag’Score met aussi en évidence les limites des labels écologiques. Si les produits porteurs des labels Ecolabel ou Ecodétergent sont nombreux à obtenir une bonne note, certains écopent tout de même d’un score médiocre, comme les liquides multisurfaces Étamine du Lys, Apta ou Univert, notés C.“.

Autre difficulté, la plupart des produits n’indiquent pas précisément les substances chimiques qui les composent. En effet, la réglementation stipule d’indiquer uniquement les “grandes familles de composants avec leur fourchette de concentration“.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.