Réforme des retraites : Yubo dévoile les conclusions de son premier sondage

Alors qu’une nouvelle journée de mobilisation se déroule aujourd’hui, Yubo, la plateforme sociale pour se créer des groupes d’amis partout dans le monde, dévoile les résultats du premier sondage mené auprès de la Génération Z sur la réforme des retraites. L’étude, réalisée sur un échantillon de 2 600 jeunes Français âgés de 13 à 20 ans, témoigne d’une défiance marquée pour le projet du gouvernement.

La Génération Z reste très fermement opposée à la réforme des retraites

Si les négociations entre le gouvernement et les syndicats ont repris ce mardi, la réforme des retraites peine à convaincre et suscite l’opposition de la génération Z. Ainsi, 51 % des jeunes de 13 à 20 ans déclarent être opposés à la réforme des retraites. À l’inverse, seulement 17 % des sondés y sont favorables et considèrent que la réforme des retraites est une « bonne réforme ». « Je pense que c’est une réforme injuste, car des personnes vont avoir moins de droits alors qu’ils font un métier dur et difficile », explique Kalvin, 16 ans.

Par ailleurs, la Génération Z soutient le mouvement de grève qui a débuté en décembre dernier. 54 % des jeunes déclarent soutenir les grévistes, contre 37 % des sondés qui souhaitent la fin du mouvement. « On travaille tellement que je trouve choquant qu’on augmente encore l’âge de départ à la retraite », explique Salah, 20 ans. « On a déjà mal au dos à 50 ans, donc vous imaginez travailler jusqu’à 64 ans ? » s’interroge Coralie, 19 ans.

Interrogée pour la première fois à travers ce sondage, la Génération Z sera pourtant une des premières touchées pleinement par la réforme des retraites. Il n’est donc pas étonnant qu’elle soit particulièrement sensibilisée à ce sujet majeur. 70 % des jeunes interrogés se sentent ainsi concernés par la réforme. « Nous avons la conviction que la jeune génération est une génération engagée, et qu’elle devrait être davantage consultée sur les orientations que nous prenons collectivement, car c’est son futur qui est en jeu » déclare Lucien Grandval, directeur de la communication et des affaires publiques chez Yubo.

Des résultats qui coïncident avec ceux du reste de la population

Les résultats de l’enquête menée par Yubo rejoignent, sur certains points, le reste de la population. Selon Elabe, dans le cadre d’un sondage réalisé entre le 3 et 5 janvier, 51 % des Français sont opposés à la réforme. Le soutien au mouvement, après quatre semaines de grève, est toujours présent chez environ 53 % des Français, malgré un début de baisse visible depuis les vacances de Noël. Plus généralement, la défiance envers le système universel prôné par le gouvernement reste ancrée chez 66 % des Français, selon Harris Interactive.

Mais c’est bien l’éventualité d’une modification du texte de loi qui recueille un large consensus. Selon Harris, le maintien d’un âge d’équilibre pivot à 64 ans n’est soutenu que par 25 % des sondés. Pour Odoxa, l’abandon de l’âge pivot pourrait être la clef de la fin de la mobilisation sociale pour 46 % des personnes interrogées. Du côté des partenaires sociaux, les plus réformistes, comme la CFDT, sont prêts à lâcher du lest en cas de recul du gouvernement sur l’âge pivot. Les plus radicaux, notamment la CGT et SUD, prévoient de poursuivre la mobilisation et la pression sur le gouvernement jusqu’à l’obtention d’un éventuel retrait.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.