Tesla, deuxième constructeur automobile le plus puissant en bourse

Tesla Bourse

Tesla, la multinationale dirigée par Elon Musk, a fait un bond de près de 20% lundi 4 février à Wall Street. Aujourd’hui, l’entreprise est cotée à plus de 140 milliards de dollars et dans le même temps, la fortune d’Elon Musk, qui détient un cinquième de l’entreprise a augmenté de plus de 13 milliards de dollars. Aujourd’hui, en bourse, Tesla vaut plus que Volkswagen, Renault et PSA réunis…

Une hausse en partie liée à Panasonic

À Wall street, l’action de Tesla a grimpé pour atteindre 780 dollars. Un record pour le groupe, qui continue de progresser sur les marchés. Cette réussite s’explique en partie par la réussite de l’usine commune “Tesla – Panasonic” qui produit des batteries. En effet, pour la première fois depuis son lancement, cette usine qui produit des batteries litium-ion a été rentable.

Cette annonce a permis au titre Tesla d’enregistrer une progression fulgurante en bourse. Un bond qui s’inscrit dans la suite de l’excellent début d’année réalisé par l’entreprise, puisqu’elle a enregistré une hausse de 86,5% depuis début janvier. Au total, depuis juin dernier, Tesla a vu son action grimper de 336%.

Des ambitions revues à la hausse

Suite à ces résultats, le groupe a revu à la hausse ses ambitions pour l’année 2020 et a annoncé qu’ils espéraient vendre plus de 500 000 véhicules au cours des 11 prochains mois. Par rapport à 2019, ce chiffre représenterait une hausse de 36%. Tesla commence à trouver sa place dans l’industrie automobile et s’impose comme un acteur non négligeable du secteur. Si les quantités de voitures vendues restent faibles comparées aux autres constructeurs, notamment en raison du prix des véhicules, les ventes progressent et offrent à Tesla de belles perspectives pour les années à venir.

Cependant, le plus gros défi pour Tesla se situe au niveau de sa capacité de production. En effet, en 2018, lors du lancement de la Model 3, son premier modèle en grande série, le constructeur avait éprouvé de nombreuses difficultés à tenir son rythme de production hebdomadaire, à raison de 5 000 véhicules par semaine. En cause, Elon Musk avait décidé d’automatiser au maximum la chaîne de production à l’aide de bras robotiques, mais cette “ultra-robotisation” de la chaîne a conduit le constructeur à devoir affréter des employés en urgence pour pallier aux soucis de la chaîne de production automatique.

Pour la production de leur nouvelle gamme, le Model Y, Tesla a indiqué dans un communiqué avoir “tiré beaucoup de leçons de cette expérience”. Une annonce qui doit rassurer les investisseurs et les places boursières, surtout depuis que Tesla est valorisé à plus de 140 milliards de dollars en Bourse. Le moindre problème sur les modèles ou la chaîne de production risquerait fort de semer le doute chez les investisseurs et par conséquent, faire tomber l’action Tesla de son nuage.

Des traders confiants pour Tesla

Alors que Tesla pèse désormais plus que Volkswagen, le premier constructeur mondial, ou que le General Motors, Fiat Chrysler et Ford réunis, l’action de l’entreprise ne serait qu’au début de sa progression. Pour Cathie Wood, la directrice du cabinet de conseil en investissement américain ARK Invest, l’action de tesla serait “sous-évaluée” et le bond de son action “n’en est qu’à ses débuts”.

Du côté d’Elon Musk, la nouvelle a été accueillie de la meilleure de manière. Comme à son habitude, le PDG de Tesla, très actif sur Twitter, a fait part de sa joie vis-à-vis des bons résultats boursiers de son groupe. En effet, Elon Musk a tweeté rapidement après les résultats avec des émojis “feu”. Un message bien compris par les utilisateurs du réseau social, puisque son tweet a généré plus de 100 000 réactions.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.