Politique : le PS allié à un candidat écologiste en 2022 ?

PS Écologiste Une alliance pour la présidentielle de 2022 ?

Alors que les résultats du second tour des municipales sont connus dans plusieurs grandes villes de France, la tendance est sans appel. Une vague verte a touché la France et les candidats écologistes ont remporté de nombreux scrutins. Face à cette percée des verts, certains politiques n’hésitent pas à rebattre leurs cartes. Olivier Faure notamment, le premier secrétaire du Parti Socialiste, s’est dit “prêt” à se ranger derrière un candidat écologiste pour la présidentielle 2022.

La gauche face au défi de la vague verte

En 2012, Europe Écologie Les Verts terminait sa course à la présidentielle en 5e position du scrutin, en recueillant 2,31% des votes. Pour le second tour, la candidate écologiste de l’époque, Eva Joly, appelait alors à voter pour le candidat du Parti Socialiste, François Hollande, qui sera élu à l’issu d’un second tour disputé face au Président sortant, Nicolas Sarkozy. Un appel au vote qui a pesé sur les résultats du second tour, mais probablement pas autant que celui de François Bayrou, 9,13% des votes, qui, en appelant à voter François Hollande a surement fait pencher la balance en faveur du candidat socialiste. À la suite de cet échec, les écologistes ont eu du mal à exister dans le paysage politique français, à tel point qu’ils étaient absents de la présidentielle de 2017.

Cependant, en 2020, à l’issu des municipales, l’échiquier politique semble être bien différent. En effet, la France a fait face à une vague écologiste qui a fait basculer de nombreuses villes sous la direction de candidats écologistes. Ainsi, Lyon, Bordeaux ou encore Marseille passeront au vert pour les six prochaines années…

Face à cette percée écologiste, le premier secrétaire du Parti Socialiste, Olivier Faure, n’a pas tardé à réagir. Ce dernier a évoqué qu’il était “prêt” à se rallier au candidat écologique pour la prochaine présidentielle si ce dernier venait à incarner le mieux “le bloc social-écologiste“. Il a ensuite expliqué sa satisfaction devant ces résultats : “Je suis un homme heureux car cela fait deux ans que je me suis battu pour que nous arrivions avec cette solution“, en évoquant la force politique générée par “une victoire […] du rassemblement et du bloc social écologiste“.

Un regroupement derrière un candidat “social-écologiste” pour 2022 ?

À gauche, l’avenir semble plus qu’incertain pour les prochaines échéances électorales. En effet, les électeurs font face à un nombre de partis important et les intentions de vote sont souvent divisées. Ainsi, de la gauche radicale à la gauche modérée, on compte près d’une dizaine de mouvements politiques influents. Devant cette division politique, qui, de fait, divise les intentions de vote, les candidats de gauche ont été nombreux à essayer de rassembler les partis sous un même mouvement. Jusqu’à présent, rien ne semblait assez fort pour combler les différences et rassembler les différentes idéologies.

Aujourd’hui, avec la percée écologiste, Olivier Faure voit en ces résultats la possibilité de rassembler la gauche en vue des présidentielles de 2022 sous la bannière d’un candidat “social-écologiste”. “Je suis prêt à me ranger derrière celui qui incarnera le bloc social écologiste“, a-t-il expliqué, en évoquant qu'”il ne faut pas regarder les choses en fonction des origines de chacun, la question n’est pas d’où il vient mais où il va et où nous allons ensemble“.

Interrogé sur les limites de cette union de la gauche, notamment par rapport à la France Insoumise, premier parti de gauche à la présidentielle de 2017, Olivier Faure a expliqué que “la porte est ouverte à toutes celles et ceux ouverts à construire un compromis“, tout en soulevant que cette question d’une alliance était surtout destinée à ceux “qui ont jusqu’ici décidé de faire bande à part“.

Ainsi, pour 2022, la composition politique à gauche semble plus qu’incertaine. Nul doute que la capacité des différents partis à mettre en place des compromis et à s’allier influencera profondément le résultat de la présidentielle… et l’avenir du pays par la même occasion.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.